Err

VENTE DES PIÈCES DÉTACHÉES BIENTÔT EN LIGNE 
Contact

Ferguson Zone

FERGUSON ZONE

Nous voulons changer la façon dont l'industrie des reptiles considère la fourniture d'UVB et d'UVA pour nos reptiles. C'est l'idée courageuse que nous voulions mettre en œuvre depuis un certain temps, et le lancement de notre nouvelle génération de lampes fluorescentes T8 et T5 nous a donné l'occasion de transposer notre vision sur l'emballage de nos produits UV. Cette façon de penser a évolué car Reptile Systems, bien qu'étant une marque relativement nouvelle, nous a permis de repartir à zéro dans notre approche de la manière dont nous affichons la quantité d'ultraviolets (UV) sur nos emballages. Jusqu'à présent, les emballages des lampes UV étaient simples et comportaient généralement le mot "lumière du jour", "forêt" ou "désert" suivi d'un pourcentage.

Depuis de nombreuses années, les éleveurs de reptiles achètent des lampes en fonction de ce pourcentage, moins de 2,5 % étant de la lumière du jour, 5 ou 6 % de la forêt et 10 ou 12 % du désert. Que signifie ce pourcentage ? Il se rapporte à la quantité de phosphore UVB dans les lampes. Les valeurs généralement indiquées sont donc de 10 % d'UVB, 30 % d'UVA et le reste est constitué d'un mélange de lumière visible.

Le pourcentage que nous voyons sur les emballages des lampes fluorescentes UV pour reptiles et oiseaux, bien qu'il ait pu être correct il y a de nombreuses années, ne l'est certainement pas aujourd'hui, en raison des lampes à haut rendement d'aujourd'hui.

La façon dont nous élevons nos reptiles a considérablement changé au cours des dix dernières années, une plus grande importance étant accordée à la satisfaction des besoins environnementaux. La taille et la forme de l'enclos, la température, la lumière et la quantité d'UV nécessaire ont joué un rôle important dans cette révolution.

Quelles sont les espèces qui bénéficient de l'accès aux UV ?

La réponse est simple : tous les animaux qui vivent à l'extérieur et qui ont accès à une exposition directe ou indirecte à la lumière du soleil. À moins qu'ils ne vivent dans une grotte sombre, ou qu'ils ne passent toutes leurs heures, sauf les plus sombres, dans un terrier profond, ils seront exposés aux rayons du soleil, source de vie, à un degré ou à un autre. Les oiseaux, les reptiles, les insectes et les mammifères bénéficient tous, d'une manière ou d'une autre, d'une interaction avec le soleil. Cette interaction se fait à différents niveaux, mais pour l'instant, nous voulons surtout nous concentrer sur les ultraviolets.

Les animaux que nous gardons en captivité doivent avoir différents niveaux d'UV selon leur origine et leurs habitudes de pèlerinage qui ont évolué.

Jusqu'à récemment, les éleveurs de reptiles se concentraient sur la quantité d'UVB dont un animal avait besoin plutôt que sur la quantité de lumière solaire que nous pouvions reproduire artificiellement, dans un micro-habitat, pour imiter l'activité naturaliste.


Bien que toutes les composantes de la lumière du soleil soient essentielles à la reproduction de l'habitat, à la santé et au bien-être des reptiles, nous nous concentrerons sur la section 290nm-400nm. Toutes les longueurs d'onde en dessous sont de nature extra-terrestre et sont filtrées par l'atmosphère terrestre. L'UVC a une longueur d'onde de 100-280nm et est nocif pour toutes les cellules vivantes et utilisé pour stériliser les équipements et les surfaces. Les UVC doivent être considérés comme dangereux et non naturels et ne doivent être présents dans aucun produit d'éclairage pour reptiles.

Les longueurs d'onde spectrales du soleil sont mesurées en nanomètres (nm) et sont divisées en deux groupes : les longueurs d'onde longues ou courtes. Il est intéressant de noter que l'écart de la longueur d'onde est mesuré en nm, ce qui correspond à un milliardième de mètre. La partie courte des longueurs d'onde est l'UVB (290-320 nm), la partie longue étant l'UVA (320-400 nm). Au-delà, nous avons de la lumière visible, l'œil humain voyant entre 400 et 700 nm, puis nous passons aux plages infrarouges, qui sont les longueurs d'onde qui nous gardent au chaud.

Qu'est-ce qui compose la lumière du soleil ?

Les UVA sont, à présent, souvent présents dans la plupart des produits d'éclairage de bonne qualité sur le marché des reptiles, à un degré ou à un autre, mais vérifiez toujours auprès des détaillants spécialisés pour vous assurer des niveaux corrects pour votre animal. La vision des reptiles, des oiseaux, des insectes et des amphibiens commence avant le spectre de la lumière visible, à environ 350 nm, et est utilisée conjointement avec celui-ci pour aider à localiser la nourriture, stimuler l'appétit, sélectionner les compagnons et évaluer d'autres situations importantes et les changements de saison. En ne fournissant pas d'UVA, vous privez vos animaux d'une partie de leur vison.

Les UVB sont probablement le niveau de lumière le plus important à atteindre dans votre enclos et souvent le plus difficile à obtenir. Il faut également tenir compte du fait que la plupart des verres et plastiques standard ne permettent pas aux UVB de les traverser. Ainsi, les fenêtres des maisons et le côté de vos vivariums en verre ne permettront pas la transmission de cette partie vitale du spectre. Cela signifie que le seul moyen de répondre suffisamment aux besoins de votre animal doit être fourni artificiellement. Il est de votre devoir de le faire et vous aurez besoin de produits spécialisés, car il ne peut être fourni par les appareils d'éclairage domestiques généraux.

Les UVB ont de nombreux effets bénéfiques pour les reptiles, dont beaucoup s'appliquent également aux humains. Ils augmentent la production de pigments et renforcent la fonction de barrière de la peau en éliminant les champignons, les bactéries et les virus à la surface, ce qui vous donne cette sensation de bien-être général due à la libération d'endorphines.

Les reptiles convertissent les composants présents dans la lumière du soleil, principalement la chaleur et les UVB, par une série d'événements chimiques qui produisent de la vitamine D3 dans leur peau lorsqu'ils sont exposés aux UVB. Celle-ci est ensuite traitée par le foie et les reins, qui régulent l'absorption du calcium, ainsi que de nombreuses autres fonctions vitales de l'organisme. Parmi celles-ci figurent la croissance et le maintien d'un système immunitaire sain grâce à la lumière du soleil ou à un éclairage correct. Ce processus est autorégulé et limite la quantité de pré-vitamine et de D3 produite. Ce processus est essentiel pour permettre au calcium d'être absorbé par leur alimentation.

Cet effet limitant naturel ne peut être obtenu en utilisant des suppléments de D3 à base d'huile artificielle, normalement du cholécalciférol, car l'excès ne peut être excrété par l'organisme comme c'est le cas avec les vitamines hydrosolubles. La surconsommation de D3 est presque inconnue, car la plupart des suppléments de marque connus sont utilisés. Les niveaux artificiels de D3 sont difficiles à réguler et certaines espèces diurnes ne peuvent pas les utiliser efficacement et feront beaucoup mieux en utilisant un système d'éclairage UVB pour synthétiser leurs propres D3.

Les reptiles ont besoin de vitamine D3 pour absorber et utiliser le calcium. Sans un apport suffisant de ces deux nutriments, une maladie communément appelée maladie osseuse métabolique (MBD) se développera. En raison des insectes nourriciers que nous utilisons, nos animaux atteignent rarement l'objectif digestif d'un rapport calcium/phosphore de 2:1. C'est pourquoi nous dépoussiérons la nourriture de nos animaux avec un supplément de calcium de bonne qualité. Les grands grillons, par exemple, ont un rapport Ca:P de 1:9, ce qui signifie que si vous ne les époussetez pas à chaque repas, vous risquez de créer un déficit en calcium. Ainsi, pour compenser le rapport pour la digestion, le calcium est extrait des os, ce qui les rend faibles et, ce faisant, les rend sujets à des déformations de croissance et à des difficultés de mouvement, d'alimentation et, finalement, à la mort.

Nous avons donc clairement établi que recréer la partie ultraviolette de la lumière du soleil est très important pour la santé et le bien-être des reptiles et pour assurer le niveau correct pour nos reptiles. Comment la mesurer, avec quoi et combien en avons-nous besoin pour nos animaux ?

Nous avons besoin d'un appareil qui mesure la gamme d'UV que nous recherchons et le Solarmeter 6.5 fait exactement cela, en mesurant de 280 à 400 nm. Cet appareil portatif a été développé pour mesurer la puissance des UV du soleil afin d'aider les gens à se protéger des coups de soleil. Cependant, ce spectre est très proche de la gamme de synthèse du D3, ce qui le rend adapté à notre utilisation. L'échelle commence par un 0 et va vers le haut. Elle a été utilisée dans les prévisions météorologiques, lorsqu'il y a du soleil, et est exprimée sous la forme de l'indice UV (UVI). Plus l'indice UVI est élevé, plus la puissance du soleil est importante, qui varie au cours de la journée et atteint son maximum à midi.

En tant que gardiens de reptiles, nous pouvons utiliser cet indice pour mesurer les longueurs d'onde qui permettent à nos reptiles de produire leur propre vitamine D3. Comme nos reptiles de compagnie sont originaires de différents pays, avec de nombreux habitats différents, ils ont évolué morphologiquement pour profiter des niches environnementales pour le bénéfice optimal de leur espèce. Cela signifie que deux types de reptiles différents, même provenant de la même région, peuvent avoir des besoins en UV complètement différents. Pour mieux comprendre ce phénomène, un herpétologue renommé, le Dr Gary Ferguson, a mesuré les sites de prélassement et les durées d'exposition quotidiennes de différents reptiles, ce qui lui a donné une bonne indication de leurs besoins naturels en UV. Ces espèces ont été divisées en quatre groupes d'exposition au soleil différents, qui sont maintenant appelés zones Ferguson. Chaque zone s'est vu attribuer une série de chiffres, calculés à partir des relevés, qui ont été pris sur les animaux se prélassant aux UV. D'autres chercheurs ont ajouté d'autres données à cette étude pour aider à créer une liste d'animaux qui correspondent à ces quatre zones.

Pour reproduire un modèle de comportement naturel, chaque enclos doit fournir un gradient photographique dont une extrémité utilise la zone maximale choisie en fonction des besoins de votre animal et l'autre extrémité du gradient descend jusqu'à zéro. Cela permettra une photorégulation, un pèlerinage prolongé ou partiel, selon les habitudes de votre reptile. Ce gradient et l'accès aux limites UVI complètes doivent être pris en considération lors de la construction et de la conception de l'aménagement de votre enclos. Tenez également compte d'autres facteurs tels que les écrans à mailles ou les protections des lampes, qui peuvent réduire les niveaux de lumière entre 30 et 50 %, et les réflecteurs qui peuvent doubler le rendement lumineux, voire plus dans certains cas. En utilisant plus d'une source de lumière, vous pouvez également ajouter une photopériode plus naturelle pour stimuler une activité plus naturaliste..,

Il ne vous reste donc plus qu'à localiser votre animal sur la carte, ou un animal dont le comportement ressemble beaucoup à celui de votre animal ; c'est la zone dont vous avez besoin. En tenant compte de la taille et de la forme de votre enclos, placez-le autour de la zone de Ferguson, pour vos sites de prélassement, en vous rappelant que la pente doit permettre de descendre jusqu'à zéro, ce qui permet aux zones de votre animal de se retirer de la lumière.

Vous disposez maintenant de toutes les informations nécessaires pour fournir à votre animal un éclairage UV approprié pour une vie riche et enrichissante. Grâce à ces informations, vous pouvez maintenant vous rendre dans votre magasin de reptiles local pour chercher des produits d'éclairage UV adaptés à votre couleuvre obscure, par exemple, qui est un animal de la zone 2 et qui entre dans la catégorie des couleuvres et thermorégulateurs occasionnels.

Vous êtes maintenant confronté à des mots comme "haut rendement" ou "2,4,5,6,10,12%" ! Rien de tout cela ne correspond vraiment à ce dont vous ou vos animaux avez besoin ! Il n'y a pas de tableaux ou de diagrammes pour indiquer la quantité d'UVI qui sera délivrée à certaines distances ou même la zone à choisir. Tout cela est très déroutant ! En tant qu'amateurs, nous comprenons ces questions et nous reconnaissons qu'il est temps que les choses changent.

Reptile Systems, connu pour son approche novatrice, sa recherche constante, ses tests et son développement, a repensé tous ses emballages de produits UV pour se conformer à cette approche éclairée de la fourniture d'UV. Il sera désormais facile de choisir, en toute confiance, les valeurs correctes, à des distances données, y compris l'utilisation avec ou sans réflecteurs, ce qui rendra la vie de votre animal plus facile et meilleure. Nous avons même ajouté les distances considérées comme "non sûres" en raison de volumes très élevés d'ultraviolets, de chaleur ou de lumière visible. Nous recommandons également une distance minimale de 30 cm pour éviter les dommages oculaires, sauf indication contraire de votre spécialiste des soins aux reptiles. La question de savoir de quelle lampe j'ai besoin est désormais résolue grâce à notre approche pragmatique, dans un emballage clairement défini comme "nous créons vos meilleures solutions".